Le jour où j’ai croisé Dylan… (4)

(pour 72 € quand même, hein, et d’assez loin…)

Bon, alors voilà : le mec qui sait pas dire bonjour enchaîne pas mal de chansons, toutes inconnues de moi (l’a un nouveau disque à vendre ? Suis pas au courant…) ou carrément trop massacrées pour qu’on les reconaisse ;-o)). Tonalité très « rock ». Mais toutes +/- « inconnues », ces chansons (sauf des spécialistes bien sûr). Bon, alors qu’un chanteur veuille promouvoir et simplement interpréter AUSSI d’autres chansons que ses tubes, très bien. Que Dylan ne choisisse pas facilité et démagogie, très bien. Qu’une fois de plus il se place ou on ne l’attend pas, admettons…

Je tente toujours de me rassurer, mais je pressens de plus en plus clairement que ce concert va être une vrai catastrophe… Je me dis que peut-être en deuxième partie, il va nous sortir ses « chansons connues », et les choses rentreront dans l’ordre, Dylan sera à nouveau Dylan…

Paske pour l’instant je vois un type habillé en gris, incapable d’aller au micro face au public, caché bien à l’abri de son « band ». Il sont tous en « uniforme » et chapeau gris, c’est carrément la grisaille ce truc… Les jeux de lumière sont inexistants, et, quand ils existent, ils sont carrément nuls : ah franchement, y se sont pas foulés pour ça, hein ! Et Dylan est constamment tourné vers la gauche de la scène, on dirait qu’il ne veut pas nous montrer son profil gauche. Keskispass : l’a été brûlé à l’acide ? Dylan est comme un peu voûté, il se déhanche vaguement sur place, franchement ça ne ressemble à rien… Et ça dure longtemps, longtemps comme ça…

Je me dis que je vais rédiger sur mon blog une chronique « douce-amère » à propos de ce concert… Je me dis : heureusement que je n’ai pas emmené les enfants voir le « mythe vivant » : kesk’ils se seraient fait ch… Je suis de moins en moins souvent debout, de plus en plus souvent assis…

Ah tiens, il se passe quelque chose !…

La suite demain… @+ et revenez sans faute…

 

N.B. Dans son commentaire ici   Moumoune craint qu’à la lecture de cette chronique les lecteurs puissent la prendre pour « une vieille qui reste à la maison », lol lol lol (quelle idée!…). Je rassure donc à la fois Moumoune et les lecteurs : Moumoune N’EST PAS « une vieille qui reste à la maison », c’est une executive woman super-stressée, tu sais c’est pas si facile etc. Décidément, il est beaucoup question de vieillesse dans cette histoire…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :