Affaire Banque Postale : encore un nouveau témoignage…

Non, ce nétait pas un poisson d’avril…

Là le client avait apporté son avis d’imposition « dans les (soit-disant…) temps », lequel avis a été tamponné (donc il dispose d’une preuve).

Cette présentation de l’avis n’a pas été prise en compte (l’erreur humaine ça peut arriver, mais tout de même quelle amateurisme dans toutes ces histoires…)

Intéressante, la suite, car ce client était au-dessus du plafond de versement de 7 700 €…

On lui promet de le rétablir intégralement dans ses droits (c’est la moindre des choses…). On verra ce que ça donne, et combien de temps ça prendra…

C’est à lire ici

Bien entendu LBP a tous les moyens de rétablir TOUT LE MONDE dans l’intégralité de ses droits légitimes, d’autant plus que ces péripéries se passent toutes à l’intérieur du même exercice comptable…

Même pour ceux qui n’auraient pas fait tamponné « à temps » – soit disant , elle disposait bien entendu d’une obligation de moyen de leur demander de passer justifier de leurs revenus, et de les informer préalablement de la fermeture possible du compte… Un usage évident d’ailleurs dans la profession…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :