Ils imaginent les champs du futur

(ça,  ce n’est pas de l’écolosroquerie à la Yann Arthus-Bertrand…)

Parcelle Monotarcie

Je ne le savais pas, mais… pas très loin de chez moi, il expérimente ce qu’il pense être l’agriculture de l’après-pétrole.

 « Monotarcie, mon autarcie à moi« , un blog passionnant, indispensable, savoureux, sans frime, qui nous relie à hier et à demain : bravo !

« dans le système actuel nous mangeons pratiquement du pétrole indirect (machines, engrais et produits de traitements, transports, etc.. etc…). Si cette matière première vient à devenir insuffisante… notre agriculture actuelle s’arrête… »

Il a le courage et la joie de chercher une autre voie. Il monoblogue sans déranger personne.

A visiter d’urgence une première fois. Vous verrez que vous y reviendrez souvent plus tard pour retrouver une part de vous-même… Je réitère l’adresse, c’est ici.

Bonjour à lui, passeur de tradition et éclaireur d’avenir, et merci pour son oeuvre pleine de sagesse, d’opiniâtreté et de lumière.

 

Photographie extraite du blog  « Monotarcie, mon autarcie à moi » – merci à l’auteur.

Addendum – Certes je n’adhère point à certaines marottes numérologiques ou autres que GEISPE développe dans d’autres de ses blogs, ou d’autres lieux numériques… Mais pour son expérience d’autarcie : chapeau bas ! Certes, elle est un peu… extrême, mais par cet « extrêmisme »-même elle est pleine d’enseignements, parfois… inattendus… Cette expérience, qui n’est pas forcément souhaitable ou désirable sous cette forme pour tout un chacun, est presque une expérience « scientifique » sur la meilleure manière de cultiver sans les gaspillages énergétiques qui caractérisent (encore pour l’instant) notre époque. Les productivistes s’en moqueront bien…  Ils espéreront que l’on trouve un jour une source d’énergie abondante, durable et (si possible…) non polluante, condition nécessaire (mais raisonnable ??? Mais suffisante ???…) pour pouvoir continuer à entraîner la planète et la société des hommes dans leur délire productiviste…

Publicités

3 Réponses to “Ils imaginent les champs du futur”

  1. merci des compliments… un mot à propos des marottes numérologiques 🙂 ce n’est pas de la numérologie mais bien du concret sinon par exemple les neuf mois de gestation serait aussi de la numérologie…

  2. Hello, bonsoir Geispe !

    Ah pour les compliments, ils sont plus qu’amplement mérités !

    Pour la « numérologie », je me suis exprimé pour faire vite bien sûr… Je n’ai pas du tout creusé, j’avais essentiellement survolé ton débat avec la zététique ;-o))

    Je creuserai quand j’aurai un peu plus de temps (pffhh, le temps : le vrai trésor…)

    Très cordialement.

    Jeff

  3. une bonne adresse que voilà 😉
    je confirme le sérieux des biorythmes de Geispe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :