Un monde sans dessus-dessous

Bitter sugarcane

Photo : Bittersugarcane by El Marto – licence Creative Commons

Il y a quelques temps je remarquais dans « Le Grand Soir » un article du camarade Fidel Castro, concernant le caractère criminel de la substitution des cultures vivrières, disons agricoles en général, par les cultures destinées à la fabrication d’agro-carburants.

Je me suis dis : « Tiens, à défaut de discours fleuves, il écrit encore des contributions, celui-là ?… Il n’a pas mieux à faire ? Par exemple, si sa santé lui en laisse encore le loisir, redorer un peu la consistance « démocratique » de la révolution cubaine, un peu mise à mal ces dernières années ? »

Bref, j’étais méfiant, comme il se doit…

Ceci dit, cette affaire d’agro-carburants, ça m’a toujours un peu fait rigoler. Je crois bien qu’en termes écologiques comme économiques, ça ne résiste pas cinq minutes à l’analyse…

ça sent – ça pue – l’agro-business, et la FNSEA (entre autres), qui cherchent à faire un hold up sur de « nouveaux marchés », en les faisant solvabiliser par l’Etat, c’est à dire par le contribuable…

Pas très loin de Cuba, un ancien responsable syndical – et… du Parti des Travailleurs… – devenu Président de la République, et… réélu…, pousse à fond les agro-carburants, et se fait le VRP diligent de l’agro-business.

Les agro-carburants, voilà bien sûr une « culture » compatible avec le capitalisme… On peut exporter, « rationaliser », machiniser, à défaut augmenter toujours plus les cadences, jusqu’à ce les travailleurs de la canne à sucre en soient presque – et parfois tout à fait – à mourir d’épuisement dans les plantations du nouveau capitalisme repeint en vert…

Voir à ce sujet, notamment, sous la plume de Philippe REVELLI, cet arcticle documenté du Monde Diplomatique (trouvé une fois de plus grâce à Rézo.net) :

Quand le Brésil joue le « pétrole vert » contre la réforme agraire

C’est donc une malédiction permanente, mais assez logique finalement : basé sur les instincts les moins nobles, le capitalisme est spontanément le plus fort… Il abaisse, corrompt et recycle tout pour poursuivre son universelle marche triomphante, l’enchaînement des humains et le saccage de la planète : il recycle même la révolte, les luttes, la « démocratie », l’écologie etc etc.

(bon, d’accord, c’est pas trop nouveau…)

Oubliée, donc, dans le Brésil de Lula, la réforme agraire…

Je vais dire vraiment un gros mot : finalement, la « Dictature du prolétariat », en tant que devant enlever à la base toute voix au chapitre à une quelconque ancienne ou nouvelle « élite » capitaliste, c’était un truc fichtrement bien vu par Marx, en fait… (je parle d’un point de vue strictement théorique, hein…).

Bon, le capitalisme vert, bien sûr on a aussi ça chez nous – euh pardon ça s’appelle « développement durable », et sous ce vocable, et celui de « croissance verte » ça se porte parfois même sans honte jusque dans certains rangs « écolos », et non des moindres…

Bon, quant à Cuba, privé en partie de pétrole à l’effondrement de L’Union Soviétique, ainsi que de ses anciens marchés d’exportation dans la division internationale du travail du bloc communiste (sans compter les effets du blocus amerloque…), voilà 15 ans qu’il a dû faire des efforts énormes pour se réorienter vers une économie de subsistance auto-centrée et bien moins dépendante du pétrole…

Une expérience de la première importance compte tenu de ce que nous pouvons imaginer de l’avenir écologique de la planète.

Mais une expérience qui intéresse peu de monde…

Moins chatoyant que le camarade-président reconverti dans le modernisme et l’agro-business…

Faut dire qu’y a pas de pognon à se faire, pas d’OGM à placer, dans ces histoires de permaculture vivrière…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :