Archive for the Ils nous ont quitté Category

Chienne de vie…

Posted in Do you remember ?, Ils nous ont quitté with tags , on 28 avril 2014 by Jeff

 

(cliquer sur la première photo pour agrandir les images)

Vincent s’en est allé le 5 avril, entouré et dans la paix.

Il a tiré sa révérence, non sans une certaine classe…

C’est quoi cette vie, qui de temps en temps t’arrache un morceau de toi, et répand la douleur dans toutes tes veines !?

Ben, c’est la vie, hein…

Chienne de Vie, je te relance le bâton, le plus loin possible…

In memoriam, et à la demande de ses amis, quelques photographies (dur d’en trouver !…).

Merci à ces derniers, tout particulièrement à Thierry, de l’avoir tellement soutenu.

Merci à Patrice pour s’être si bien occupé de lui.

Pour ma part, j’aurais bien voulu pouvoir tirer la poussette un peu plus loin…

Mais voilà…

Peut-être dans un ailleurs, dans un autre temps, avec  un peu  beaucoup de chance, dans une sorte d’Azur infini…

Les Blockhaus de la côte…

Posted in Do you remember ?, Ils nous ont quitté, Kultur with tags , , on 28 août 2012 by Jeff

« Merci pour ce bel hommage à Pierre dont j’apprends le décès en ouvrant ce blog;

J’étais un ami d’enfance de Pierre quand nous avions tous les deux 9 ou 10 ans à La Rochelle , ville où ses parents avaient enménagé en quittant la Tunisie, nous étions dans la même classe au Jycée E. Fromentin et passions une grande partie de nos jeudi a.m. à explorer les blockhaus de la côte…

J’ai perdu sa trace quand ses parents ont quitté La Rochelle mais grace à Internet et à sa nototoriété j’ai pu renouer le contact il y a qq années et je lui avais rendu visite à Strasbourg un a.m. dans son appartement ; nous avions évoqué pdt qq heures tous nos bons souvenirs d’enfance mais je suis reparti en ayant l’impression de laisser un homme seul et désabusé…

La nouvelle de son décès me touche énormément »

Dr Mourot

(Vraiment très désolé de vous avoir infligé cette très mauvaise nouvelle. Merci de votre témoignage, lui aussi très touchant ! J’ignorais tout cela, et notamment le passage à La Rochelle… « Les Blockhaus de la côte », voilà un titre que Pierre n’aurait pas dédaigné)

Tchao Claude

Posted in Do you remember ?, Ils nous ont quitté with tags , , on 18 mars 2010 by Jeff

  
La rivière L'Ognon en Franche-Comté

L'Ognon, la rivière qu'il aimait, et qui l'a vu grandir.

 

Claude, alias Rampo21, nous a quitté  il y a deux jours.

Pilote de chasse  émérite, seigneur du forum « Taux » de Boursorama, roi des obligations, féru pour cela comme il se doit de mathématiques financières, Rampo est resté jusqu’au bout simple, et inimitable.

On s’est raté, il n’y a pas bien longtemps, quelque part du côté de la Franche-Comté, où il était retourné séjourner quelques jours. Une histoire de boîte mail pas regardée à temps, de dates de vacances décalées, une histoire comme on en vit souvent aujourd’hui, une histoire qui laisse quelques regrets…

Merci à Findufin de nous avoir prévenus de la triste nouvelle. Merci à Werner d’avoir exhumé ce post hilarant de Rampo. Une histoire de Mammie qui en a marre d’avoir affaire à un robot lorsqu’elle téléphone à sa banque, une histoire qui fait écho à celle que posta il y a peu Sév ici

Tchao Rampo, et merci pour ton humour !

 

Photographie by Smagaud, licence Creative Commons by- non comm – share alike

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 

Posté par rampo21 · 27/01/2010 à 17:05

Lettre à la banque

Voici une lettre d’une dame de 86 ans qui a pété les plombs avec sa banque. Sa réponse est intellectuellement savoureuse et vaut le coup d’être connue.

 

Cher Monsieur,

Je vous écris pour vous remercier d’avoir refusé le chèque qui m’aura permis de payer le plombier le mois dernier. Selon mes calculs, trois nanosecondes Lire la suite

Jean Ferrat – Déjà l’heure de le pleurer.

Posted in Ils nous ont quitté, Kultur, Musik with tags , , , , , on 13 mars 2010 by Jeff

 

Jean Ferrat chante Aragon décédé mars 2010

 

Né à Vaucresson en 1930 sous le nom de Jean Tennebaum. Son père déporté meurt à Auschwitz lorsqu’il a 11 ans. Lui-même est sauvé par des militants communistes. Il restera fidèle jusqu’au bout à ses idées. Auteur de quelques chansons marquantes… C’était au temps où on ne lançait pas encore tout à fait les chansons comme des savonnettes.

Il est déjà l’heure de le pleurer.

 

 

Extrait de « Nuit et brouillard » :

« On me dit à présent que ces mots n’ont plus cours,
Qu’il vaut mieux ne chanter que des chansons d’amour,
Que le sang sèche vite en entrant dans l’histoire,
Et qu’il ne sert à rien de prendre une guitare…

[…]

Vous étiez vingt et cent, vous étiez des milliers,
Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés,
Qui déchiriez la nuit de vos ongles battants,
Vous étiez des milliers, vous étiez vingt et cent. »

 

 

 

 

« M’en voudrez-vous beaucoup si je vous dis un monde
Qui chante au fond de moi au bruit de l’océan ?
M’en voudrez-vous beaucoup si la révolte gronde
Dans ce nom que je dis au vent des quatre vents ?

Ma mémoire chante en sourdine…
Potemkine. »

 

On interdira à Jean Ferrat lors d’une émission télévisée en direct de chanter « Potemkine », lui demandant de « chanter autre chose ». L’artiste restera en coulisses, refusant de paraître sans sa chanson.

 

Quelques chansons de Ferrat alors censurées :

« Nuit et brouillard » (1963) – « Potemkine » (1965)  – « Ma France » (1968) « Au printemps de quoi rêvais-tu ? » (1969)  – « Un air de liberté » (1975)