Archive for the Politik Category

Seoul. One million ! Wow !…

Posted in Do you remember ?, Politik with tags on 13 novembre 2016 by Jeff

– – –

(alklaku por grandigi – cliquer pour agrandir)

– – –

Un bon simulateur fiscal : toujours utile…

Posted in Politik, Pratik with tags , , , , , on 22 août 2013 by Jeff

simulateur fiscal

Euh non en fait, j’ai pas encore trouvé le moyen d’échapper aux impôts…

Je viens d’ajouter dans les liens en bas à droite, dans la catégorie « Finances – IRPP – Impôts – Simulateurs » l’accès vers trois simulateurs fiscaux permettant de calculer votre Impôt sur le revenu…

Je ne saurais trop vous conseiller de les utiliser, notamment si vous gagnez un peu plus que la moyenne et que vous avez des enfants. Attention, dans ce cas vos impôts risquent de sérieusement augmenter en 2014 !… Calculez donc pour 2014, et non 2013, c’est édifiant…

Pour moi l’augmentation sera de 25 % tout simplement… Euh pardon, c’est pas une « augmentation d’impôts », c’est juste un plafonnement croissant du Quotient Familial… Nuance très subtile…

Tout ça pour éponger un déficit de la Caisse d’Allocations Familiales, déficit bidon créé intentionnellement de toutes pièces pour financer autre chose que des prestations familiales. Enfin bref passons…

Le simulateur des Echos et celui de Planète Patrimoine sont très bien faits, juste 5 minutes de prise en main et c’est bon. Celui de Planète Patrimoine vous permet de télécharger les résultats de vos simulations sous la forme de PDF vachti bien conçus et présentés, à la seule condition de vous inscrire gratuitement sur leur site, ce qui en outre vous donnera droit à une newsletter possiblement utile, le tout sans spam…

Que demande le peuple ?    ;-o))

(ben juste de payer un peu moins d’impôt, non ?…)

Y’en n’a pas un sur 100, et pourtant ils existent…

Posted in Musik, Politik with tags , on 6 mai 2012 by Jeff

 

C’est pas mal aussi comme ça !

 

 

Ils existent…

 

 

Je l’avais oubliée, Mama Béa !

 

 

Ni Dieu, ni Maître.

 

C’est une nécessité …

Posted in Politik with tags , , on 25 février 2012 by Jeff

Extraits d’un article du Monde de ce jour, à propos du dernier livre de Michel Rocard. Peut-être un peu optimiste… Mais toujours aussi pertinent…

Michel Rocard : « La société de demain sera moins marchande et moins cupide »

LEMONDE | 25.02.12 |

L'ancien premier ministre socialiste Michel Rocard, en janvier 2010 à Paris.

 Michel Rocard, en janvier 2010 à Paris.

En pleine campagne présidentielle, Michel Rocard, 82 ans, ancien premier ministre socialiste, publie Mes points sur les « i » .

Pourquoi ce livre ?

 C’est un coup de colère. Je l’ai écrit en octobre, pratiquement d’une seule traite en le dictant, parce que moi, qui voyage beaucoup, j’étais effaré par l’inanité des conversations, la vacuité du débat.

Depuis, cela s’est-il arrangé ?

Non, pas vraiment, on parle de nos petites affaires sans vouloir regarder le reste du monde. Or c’est de l’extérieur que viennent les menaces les plus graves. Le capitalisme est entré dans une crise profonde, aucun retour à la normal n’est envisageable, rien ne sera plus comme avant. Mais qui le dit dans cette campagne ? La droite ment lorsqu’elle assène qu’en travaillant plus, on retrouvera la croissance. C’est faux. C’est là-dessus que Lire la suite

Moins de biens, plus de liens.

Posted in Alternative, Politik with tags , , on 29 mars 2010 by Jeff

Nous reproduisons et relayons modestement ci-dessous un article d’Eric Dupin sur la petite galaxie des adeptes de la « Décroissance », paru dans Monde Diplomatique, et archivé en ligne sur le site du Diplo (article original ici). Nous aimons bien parfois, sans « pirater » bien entendu,  reproduire in extenso certaines choses, car il nous plaît que le « savoir alternatif » soit stocké non pas en un, mais en de multiples endroits. Il paraît que les enregistrements originaux des premiers pas sur la lune ne sont plus  directement lisibles avec la technologie actuelle !… Démulitplier l’infor-mation n’est pas seulement la répandre, c’est aussi… la conserver…


décroissance

Un courant de pensée influent mais peu organisé

La décroissance,

une idée qui chemine sous la récession


Avec la crise écologique s’impose peu à peu la nécessité de définir le progrès humain autrement que par le productivisme et la confiance aveugle dans l’avancée des sciences et des techniques. En France, les penseurs et militants de la décroissance, qui prônent un mode de vie plus simple et plus riche de sens, voient ainsi croître leur audience, tant auprès des partis de la gauche antilibérale que parmi le grand public. Ils représentent pourtant des sensibilités politiques et philosophiques très diverses.

Par Eric Dupin

Il fallait voir l’air interloqué de M. François Fillon. Ce 14 octobre 2008, M. Yves Cochet défendait les thèses de la décroissance du haut de la tribune Lire la suite

The last one ?

Posted in De choses et d'autres..., Par-ci par-là, Politik with tags , , , on 17 janvier 2010 by Jeff

Flambée des sapins Holtzheim

La flambée des sapins à Holtzheim – 9  janvier 2010 – Photo F.F.

Peut-être la dernière ?… Paraît qu’à Ostwald une conseillère municipale écolo a obtenu l’interdiction de la flambée. Ouaip… On aimerait être sûr que tous les pollueurs seront poursuivis avec la même rigueur…

Victor SCHOELCHER, le parcours d’un Juste – un peu de politique, d’histoire, et de généalogie…

Posted in Do you remember ?, Politik with tags , , , , , , , on 12 septembre 2009 by Jeff

 

Place Schoelcher, Cayenne

Statue de Victor SCHOELCHER, Place Schoelcher, Cayenne, Guyane –

Le 27 avril 1848, Victor SCHOELCHER

fait abolir définitivement l’esclavage en France.

 

Schoelcher épitaphe Cayenne

 

 

Statue de Victor Schoelcher, Schoelcher, Martinique

« Nulle Terre française ne portera plus d’esclaves. »

Statue de Victor Schoelcher, Ville de Schoelcher, Martinique

 

Victor Schoelcher, le parcours d’un Juste :

Victor Schoelcher naît le 22 juillet 1804 à Paris, dans une famille originaire de Fessenheim, en Alsace. Il fréquente notamment Georges Sand, Hector Berlioz, Franz Liszt. Lors dun voyage à Cuba il est révolté par le sort des esclaves.

A la mort de son père, il revend la manufacture de porcelaine alsacienne dont il hérite pour se consacrer au combat contre l’esclavage, lequel avait déjà été aboli une première fois en 1794 par l’abbé Grégoire (16 Pluviôse an II de la Révolution Française), mais avait été rétabli en 1802 par Napoléon. Lire la suite